Votre vie de famille passe avant tout. L’essentiel, c’est que vous et votre famille restiez en santé et profitiez de la vie. Voici des articles pour vous y aider!

Votre opinion nous importe.

Recette facile de salade niçoise au thon

Dix conseils pour maintenir une bonne santé mentale pendant la pandémie

Comme de nombreux Canadiens, vous pourriez éprouver du stress ou de l’anxiété en raison de la pandémie. C’est compréhensible. En raison de la distanciation physique et de l’isolement, nous sommes séparés les uns des autres, mais unis par le stress et l’inquiétude. Nous nous inquiétons pour notre famille, nos finances, notre garde-manger et notre emploi, pour ne nommer que ceux-là!

Même si plusieurs vaccins sont en préparation et que nous avons beaucoup appris depuis le début de la pandémie sur la façon de mieux gérer les symptômes de la COVID-19 chez les patients, vous pourriez également ressentir de la peur, de la solitude ou de l’incertitude, ou devoir faire le deuil de quelqu’un ou de quelque chose1.

À quoi ressemble l’anxiété?

Il est normal de vivre un certain niveau de stress. Mais lorsque le stress dure pendant une longue période et se manifeste à un degré d’intensité élevé, Cela peut entraîner de l’anxiété et des symptômes comme les suivants :

  • Accélération de la fréquence cardiaque et de la respiration
  • Essoufflement
  • Palpitations cardiaques
  • Douleurs thoraciques
  • Picotement dans les extrémités
  • Agitation
  • Accès de colère
  • Difficulté à dormir
  • Gain de poids
  • Sentiment d’une catastrophe imminente
  • Ruminations, ressassement des mêmes pensées2

Oui, l’anxiété peut faire tout ça – et même plus. Si vous êtes déjà susceptible de vivre de l’anxiété ou une dépression, l’isolement peut empirer les choses. Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il existe des façons de réduire votre stress et votre anxiété et d’améliorer votre santé mentale, tant maintenant qu’après la pandémie3.

Dix conseils pour réduire le stress

  1. Choisissez vos lectures. Se tenir informé est une bonne chose, mais il est possible d’avoir une surcharge d’information. Limitez votre période de consommation de nouvelles à une heure par jour et choisissez des sources de nouvelles fiables. Et que penseriez-vous de lire un roman ou une autre œuvre de fiction? Eh oui, les livres sont de nouveau en vogue!
  2. Mettez les choses en perspective. Si vous avez l’impression que vous ne contrôlez plus vos pensées, n’oubliez pas que nous avons déjà réussi à réduire les chiffres au Canada. Nous pouvons y parvenir de nouveau. Les traitements connaissent de plus en plus de succès, et de nombreuses entreprises en sont aux dernières étapes des essais de vaccins. Le fait de verbaliser ces faits à haute voix peut vous aider à éviter d’entrer dans le catastrophisme.
  3. Gardez le contact. Restez en contact avec vos amis, votre famille et vos collègues à l’aide d’applications d’appels vidéo.
  4. Faites de bonnes actions pour vous sentir bien. Des données probantes suggèrent que rendre service aux autres, qu’il s’agisse de personnes ou d’animaux, a des effets bénéfiques sur la santé mentale. Vous pouvez par exemple voir si des voisins ou des membres de votre famille qui sont âgés ont besoin d’aide pour faire leurs courses.
  5. Faites des activités extérieures. Le fait de faire de la marche, du vélo ou de la course à pied à l’extérieur élargit vos horizons et donne une pause à votre cerveau. Assurez-vous de vous tenir à distance lorsque vous êtes avec d’autres personnes et de porter un masque lorsque vous vous approchez de quelqu’un.
  6. Dormez adéquatement. Ne sous-estimez jamais le pouvoir du sommeil! Il rajeunit et peut vous aider à vous sentir plus positif. Pratiquez une bonne hygiène du sommeil : gardez votre chambre sombre et fraîche, et éteignez vos appareils avant de vous coucher. Pas de tricherie!
  7. Soyez conscient de votre alimentation et de votre hydratation. En période de stress, nous pouvons rechercher le réconfort dans la nourriture, ce qui peut entraîner une prise de poids et nous faire sentir avide d’aliments qui ne sont pas bons pour nous à long terme. Mangez des aliments sains et frais, et mangez des portions appropriées. Faites attention de ne pas consommer trop d’alcool, qui est un dépresseur – pas un stimulant – et qui, avec le temps, vous fera sentir pire plutôt que mieux.
  8. Faites de l’exercice. La sensation de bien-être que vous procurent les endorphines après avoir fait de l’exercice au centre de conditionnement physique vous manque? Entraînez-vous plutôt avec de l’équipement à la maison, visionnez des vidéos d’exercice en ligne, montez et descendez les escaliers rapidement, courez ou travaillez dans votre cours – raclez les feuilles, nettoyez, creusez, pelletez, etc.
  9. Respirez… profondément. Les exercices de respiration profonde aident à ralentir les réactions physiologiques au stress, ce qui vous rendra plus calme et réduira votre anxiété. Essayez de prendre cinq ou six respirations profondes par minute pendant environ 15 minutes chaque jour.
  10. Faites de l’organisation. L’incertitude quant à l’avenir peut causer un sentiment de manque de contrôle. Faire des choses qui vous donnent le contrôle, comme organiser une pièce, un garde-robe ou un coin, peut être gratifiant, vous permettre de porter votre attention sur quelque chose de positif et avoir des effets positifs sur votre santé mentale4.

Vous vous sentez encore dépassé? Communiquez avec l’Association canadienne pour la santé mentale et renseignez-vous sur son programme de développement des compétences Retrouver son entrainMC à l’adresse . Ce programme permet d’acquérir des compétences aidant à gérer la dépression et l’anxiété5.

 

1, 2 Consumer Reports, How to Ease Stress During the Coronavirus Pandemic, 2020,
https://www.consumerreports.org/stress/ease-stress-during-the-coronavirus-pandemic/ (en anglais seulement).
3, 4, 5 Association canadienne pour la santé mentale, 10 choses que vous pouvez faire dès maintenant pour réduire les inquiétudes, lanxiété et le stress liés à la COVID-19, 2020, .

Télécharger : Télécharger PDF